Se donner les moyens de refaire une Cité.

Stridences en conjoncture trouble. Notre situation historique
Sophie Wahnich
Photographies de Serge d’Ignazio
Nous vivons en France une époque politique trouble et pleine de stridences, mais aussi bien ce trouble que ces zébrures du temps ont une histoire qu’il convient de restituer pour comprendre ce qui nous arrive et relever les défis politiques que nous avons désormais devant nous.
La crise écologique, sanitaire, sociale et démocratique a mis en scène les vieux démons de notre histoire mais fait aussi émerger une capacité neuve à proposer des formes de vie, une nouvelle conception de l’égalité, une nouvelle attention à la planète. Ce texte est une invitation à continuer de déboutonner nos cerveaux pour les faire venir sans ignorer les efforts passés, les impasses et les chausses trappes. L’expérience des mouvements sociaux, des gilets jaunes, puis la résistance à l’art de mentir des gouvernants en période de Covid permettra peut être de rêver un nouvel esprit démocratique et de penser une stratégie pour le faire venir.

Collection Voix publiques
20,5x13 cm, 176 pages
mai 2021

Déclaration des droits des peuples terrestres et du vivant
Luce Faber
Illustré par Amalia Rama
La foi en l’impossible.
Ecrire une nouvelle déclaration des droits, à la grâce du confinement.
Ceux qui ont participé à l’écriture de cette déclaration l’ont fait le soir, à la veillée, sur Skype, en tant qu’être humain, femme, mère, homme, père, compagnon, fille, sœur, fils et frère, et pas en fonction de leur métier – politique de l’amitié et communauté des affections. Penser un désir diffus de contrôle politique sur nos devenirs terrestre, humain, vivant, mais aussi chercher les outils qui empêcheraient de faire de n’importe quelle revendication régressive, pourvu qu’elle soit majoritaire, un must.
Le monde ne tient que sur le souffle des enfants qui étudient, nous ont dit nos aïeux. Gageons que notre monde pourra tenir sur le souffle des enfants qui apprendront à lire leurs droits dans cette réécriture de la déclaration radicale de 1793.
Ramener la foi en l’impossible, ici maintenant, partout.

Collection Voix publiques
affiche 82x52 cm
mai 2021

Prendre soin.
Récits cliniques de formation
Vanawine Sylviery
Illustré par Laïla Chaix
Vanawine Sylviery est étudiante en médecine et note régulièrement avec humour et inquiétude ce qui se noue dans les services hospitaliers qu’elle fréquente, d’abord comme jeune débutante, puis comme externe, puis comme interne. Nœuds et liens. Avec les patients, avec la hiérarchie, avec les autres médecins en formation. Son regard porte une critique fine sur ce monde hospitalier codé au risque de l’inhumanité. Il porte aussi un regard sur ce qui, au delà du corps malade, s’apprend là sur la vie, l’amour, la mort. Chaque scène dessine des trajectoires singulières qui font une situation clinique qui est aussi toute une vie dans laquelle se reflète des maux : ceux de notre société, de notre hôpital, de notre médecine.
Collection Voix publiques
20,5x13 cm, 136 pages
avril 2021

Les larmes. Trauma
et éthique du transfert
Vincent Rafis
Illustré par Amalia Rama
La psychanalyse est une activité politique et éthique car elle rencontre les traumas de l’histoire. Face aux fantômes et béances laissées là pour tous et d’une manière singulière pour chacun, son projet est de redonner un chemin à a vie, à la joie. Se dessine alors dans chaque situation clinique un chemin étroit ou le psychanalyste et l’analysant se doivent de chercher ensemble. Cet “ensemble” met en jeu l’histoire de l’un et de l’autre. Et c’est dans la reconnaissance de ce risque que réside l’éthique du transfert qui est bien l’éthique de la psychanalyse quand elle accepte de considérer que la scène analytique est bien traversée par le monde comme il va.
Collection Sciences humaines
20,5x13 cm, 100 pages
2019



facebook.com/editions.exces
instagram.com/editions.exces

contact :
editions-exces@protonmail.com
La collection Voix publiques intervient dans l’espace public démocratique à l’articulation des arts, des savoirs et des expériences, avec des gens qui ont encore l’impertinence de penser qu’ils peuvent s’autoriser à penser. Les textes y sont brefs mais pas trop, sérieux mais pas trop, homogènes mais pas trop.

Excès, collection Sciences humaines fournit les armes de la critique et de la réflexivité pour agir avec lucidité, car éthique et politique engagent les savoirs et donnent sens au désir de savoir.

Excès, collection Traversées propose des gestes d’écriture et de traduction littéraires comme actes politiques de notre temps. L’altérité y devient le lieu où travaillent les langues des “entre monde”.








© Éditions Excès 2020