Se donner les moyens de refaire une Cité.

Black bloc : l’histoire d’une tactique 
Camille Svilarich
illustré par Fleuryfontaine
Depuis maintenant trente années, la présence de « black blocs » lors de manifestations politiques s'observe aux quatre coins du monde. À la présentation par la presse et les autorités de ce phénomène comme celui de réunions de délinquants passionnés, ce livre oppose une analyse généalogique qui permet d'éclairer ce qui peut réunir une action contre l'extrême droite. Cette circulation de la tactique à l'échelle internationale invite à appréhender le phénomène des black blocs dans sa trajectoire historique, des années 80 à nos jours.

Collection Sciences humaines
20,5x13 cm, 128 pages
mai 2022

La séparation du monde
Mathilde Girard
illustré par Lorraine Druon
Une pandémie réorganise le monde, notre monde, du plus intime au plus global ; ça se sépare : les lieux, les personnes, les mouvements, les ardeurs et les désespérances. Ça se politise un peu aussi, entre haine et lamentations. Certains disent que c’est trop tard. Il y a ceux qui meurent et ceux qui font mourir, ils ne se rencontrent pas, mais ça réorganise les vies et la mort, les vivants et les spectres. Ne sont-ils pas devenus des sortes de spectres, ceux qui n’osent plus rien toucher et dont les rêves s’aplatissent ?

Collection Traversées
20,5x13 cm, 93 pages
mai 2022

Stridences en conjoncture trouble. Notre situation historique
Sophie Wahnich
Photographies de Serge d’Ignazio
Nous vivons en France une époque politique trouble et pleine de stridences, mais aussi bien ce trouble que ces zébrures du temps ont une histoire qu’il convient de restituer pour comprendre ce qui nous arrive et relever les défis politiques que nous avons désormais devant nous.
La crise écologique, sanitaire, sociale et démocratique a mis en scène les vieux démons de notre histoire mais fait aussi émerger une capacité neuve à proposer des formes de vie, une nouvelle conception de l’égalité, une nouvelle attention à la planète. Ce texte est une invitation à continuer de déboutonner nos cerveaux pour les faire venir sans ignorer les efforts passés, les impasses et les chausses trappes. L’expérience des mouvements sociaux, des gilets jaunes, puis la résistance à l’art de mentir des gouvernants en période de Covid permettra peut être de rêver un nouvel esprit démocratique et de penser une stratégie pour le faire venir.

Collection Voix publiques
20,5x13 cm, 176 pages
mai 2021

Déclaration des droits des peuples terrestres et du vivant
Luce Faber
Illustré par Amalia Rama
La foi en l’impossible.
Ecrire une nouvelle déclaration des droits, à la grâce du confinement.
Ceux qui ont participé à l’écriture de cette déclaration l’ont fait le soir, à la veillée, sur Skype, en tant qu’être humain, femme, mère, homme, père, compagnon, fille, sœur, fils et frère, et pas en fonction de leur métier – politique de l’amitié et communauté des affections. Penser un désir diffus de contrôle politique sur nos devenirs terrestre, humain, vivant, mais aussi chercher les outils qui empêcheraient de faire de n’importe quelle revendication régressive, pourvu qu’elle soit majoritaire, un must.
Le monde ne tient que sur le souffle des enfants qui étudient, nous ont dit nos aïeux. Gageons que notre monde pourra tenir sur le souffle des enfants qui apprendront à lire leurs droits dans cette réécriture de la déclaration radicale de 1793.
Ramener la foi en l’impossible, ici maintenant, partout.

Collection Voix publiques
affiche 82x52 cm
mai 2021



facebook.com/editions.exces
instagram.com/editions.exces

contact :
editions-exces@protonmail.com
La collection Voix publiques intervient dans l’espace public démocratique à l’articulation des arts, des savoirs et des expériences, avec des gens qui ont encore l’impertinence de penser qu’ils peuvent s’autoriser à penser. Les textes y sont brefs mais pas trop, sérieux mais pas trop, homogènes mais pas trop.

Excès, collection Sciences humaines fournit les armes de la critique et de la réflexivité pour agir avec lucidité, car éthique et politique engagent les savoirs et donnent sens au désir de savoir.

Excès, collection Traversées propose des gestes d’écriture et de traduction littéraires comme actes politiques de notre temps. L’altérité y devient le lieu où travaillent les langues des “entre monde”.








© Éditions Excès 2020