Déclaration des droits des peuples terrestres et du vivant
Luce Faber
Illustré par Amalia Rama
La foi en l’impossible.
Ecrire une nouvelle déclaration des droits, à la grâce du confinement.
Ceux qui ont participé à l’écriture de cette déclaration l’ont fait le soir, à la veillée, sur Skype, en tant qu’être humain, femme, mère, homme, père, compagnon, fille, sœur, fils et frère, et pas en fonction de leur métier – politique de l’amitié et communauté des affections. Penser un désir diffus de contrôle politique sur nos devenirs terrestre, humain, vivant, mais aussi chercher les outils qui empêcheraient de faire de n’importe quelle revendication régressive, pourvu qu’elle soit majoritaire, un must.
Le monde ne tient que sur le souffle des enfants qui étudient, nous ont dit nos aïeux. Gageons que notre monde pourra tenir sur le souffle des enfants qui apprendront à lire leurs droits dans cette réécriture de la déclaration radicale de 1793.
Ramener la foi en l’impossible, ici maintenant, partout.

Collection Voix publiques
affiche 82x52 cm
mai 2021



facebook.com/editions.exces
instagram.com/editions.exces

contact :
editions-exces@protonmail.com
La collection Voix publiques intervient dans l’espace public démocratique à l’articulation des arts, des savoirs et des expériences, avec des gens qui ont encore l’impertinence de penser qu’ils peuvent s’autoriser à penser. Les textes y sont brefs mais pas trop, sérieux mais pas trop, homogènes mais pas trop.

Excès, collection Sciences humaines fournit les armes de la critique et de la réflexivité pour agir avec lucidité, car éthique et politique engagent les savoirs et donnent sens au désir de savoir.

Excès, collection Traversées propose des gestes d’écriture et de traduction littéraires comme actes politiques de notre temps. L’altérité y devient le lieu où travaillent les langues des “entre monde”.








© Éditions Excès 2020