Les larmes. Trauma
et éthique du transfert
Vincent Rafis
Illustré par Amalia Rama
La psychanalyse est une activité politique et éthique car elle rencontre les traumas de l’histoire. Face aux fantômes et béances laissées là pour tous et d’une manière singulière pour chacun, son projet est de redonner un chemin à a vie, à la joie. Se dessine alors dans chaque situation clinique un chemin étroit ou le psychanalyste et l’analysant se doivent de chercher ensemble. Cet “ensemble” met en jeu l’histoire de l’un et de l’autre. Et c’est dans la reconnaissance de ce risque que réside l’éthique du transfert qui est bien l’éthique de la psychanalyse quand elle accepte de considérer que la scène analytique est bien traversée par le monde comme il va.
Collection Sciences humaines
20,5x13 cm, 100 pages
2019



facebook.com/editions.exces
instagram.com/editions.exces

contact :
editions-exces@protonmail.com
La collection Voix publiques intervient dans l’espace public démocratique à l’articulation des arts, des savoirs et des expériences, avec des gens qui ont encore l’impertinence de penser qu’ils peuvent s’autoriser à penser. Les textes y sont brefs mais pas trop, sérieux mais pas trop, homogènes mais pas trop.

Excès, collection Sciences humaines fournit les armes de la critique et de la réflexivité pour agir avec lucidité, car éthique et politique engagent les savoirs et donnent sens au désir de savoir.

Excès, collection Traversées propose des gestes d’écriture et de traduction littéraires comme actes politiques de notre temps. L’altérité y devient le lieu où travaillent les langues des “entre monde”.








© Éditions Excès 2020